Auditionné par la commission des Lois de l’Assemblée nationale sur les conditions dans lesquelles les forces de l’ordre ont eu recours à la force lors de différents évènements survenus à Paris depuis la manifestation du 17 novembre 2020 Gérald Darmanin a réitéré son soutien sans faille aux forces de l’ordre, auxquelles il demande de “l’exemplarité”. Il a, à cette occasion, énuméré une liste de ce qu’il appelle, les “pêchés capitaux”. 

Lire aussi : Livre blanc de la Sécurité intérieure : le DGPN très réservé sur les redécoupages

Vidéo : Audition de Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur

La formation initiale

Après les attentats de 2015, afin de recruter davantage de gardiens de la paix, la formation initiale avait été réduite de 12 à 8 mois. “Nous devons aux policiers plus d’heures de formation”, a dit le locataire de la Place Beauvau en évoquant également la formation continue.  “Un policier national, c’est 12 heures de formation annuelle et 20 % seulement des policiers font ces 12 heures annuelles en 2019 ” a t-il détaillé.

L’encadrement

Gérald  Darmanin a fait le constat d’un manque de chefs et de sous-chefs présents dans la rue car pour lui, “Être sur le terrain est la plus noble des fonctions”.

Il estime qu’il faut “recréer un corps intermédiaire d’encadrement sur le terrain” 

Des moyens supplémentaires

Malgré le millard d’euros obtenu au titre du plan de relance pour rénover les commissariats, moderniser la flotte de véhicules, le ministre qui annonce la généralisation des caméras piétons pour juillet 2021pense que davantage de moyens sont nécessaires. 

L’inspection générale de la police nationale (IGPN)

Si elle était aussi mauvaise que cela, le procureur de la République de Paris ne l’aurait pas saisie pour enquêter sur les violences commises par des policiers sur le producteur Michel Zecler ” a lancé le ministre au sujet de l’IGPN. “S’il devait y avoir une réforme, elle devrait porter sur l’obligation d’appliquer les préconisations de sanctions administratives formulées par l’IGPN” a estimé Gérald Darmanin en se disant « prêt à tout regarder, c’est-à-dire à mettre une personnalité indépendante à sa tête” comme cela a été évoqué.

Le sous-dimensionnement des effectifs de maintien de l’ordre

À cet égard, Gérald Darmanin a fait valoir que lors de l’évacuation du camp de migrants au cœur de Paris lundi dernier, les unités qui étaient intervenues n’étaient pas celles spécialement formées au maintien de l’ordre, par manque d’effectifs disponibles.

Le lien avec la population

Gérald Darmanin qui veut que la réserve de la Police soit au niveau de celle de la Gendarmerie, ne partage “profondément pas“ l’idée selon laquelle il y aurait “un divorce entre la police et la population” . 

« JE NE PARTAGE PAS, MAIS PROFONDÉMENT PAS, LE FAIT QU’IL Y AIT UN DIVORCE ENTRE LA POLICE ET SA POPULATION »

Gérald Darmanin niant l’existence d’une fracture entre les Français et les Policiers

« Les gardiens de la paix sont rarement des enfants de PDG, les policiers sont des Français, vivant parmi les Français et ayant les problèmes des Français et nombre d’entre eux vivent dans des logements sociaux voire pour quelque uns dans leur voiture.

Après la remise du livre blanc de la sécurité intérieure mi-novembre, Gérald Darmanin avait annoncé que des discussions allaient se poursuivre au premier semestre 2021 avec pour objectif de préparer une loi d’orientation et de programmation (LOPSI) pour 2022.

Article précédentOffre d’emploi
Article suivantTrois infos IMPORTANTES de tentatives malveillantes

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici