Lors d’un contrôle où un conducteur et une passagère ont refusé de se soumettre, deux policiers ont été contraint d’ouvrir le feu dans la nuit de dimanche au lundi 16 août. Placés en garde à vue pour tentative d’homicide volontaire, le binôme de la BAC est sorti du commissariat sans être poursuivi ce mardi 17 août.

Une vidéo de l’incident, filmée par un véhicule à proximité, a été diffusée sur les réseaux.

Sur le même thème : Val-de-Marne : trois policiers blessés par des mortiers lors d’un rodéo urbain à Bonneuil

Il est 1 heure 30 des faits lorsque les faits se produisent à Stains lundi 16 août. Lors d’un contrôle de police, une voiture, comptant à son bord un conducteur et un passager, refuse d’obtempérer. Un binôme de la brigade anticriminalité (BAC) de Seine-Saint-Denis prend alors la décision de contrôler les occupant de la Citroën. Immobilisé, le moteur coupé, l’équipe de la BAC procède au contrôle des deux individus.

Au moment où les deux policiers s’approchent du véhicule, le conducteur rallume le contact et tente de prendre la fuite. Après avoir percuté un policier en faisant marche arrière, les policiers auraient ouvert le feu huit fois.

Grièvement blessé au thorax, le conducteur a été conduit d’urgence à l’hôpital Georges Pompidou à Paris (15ème arrondissement). Quant à la passagère, touchée au dos par un projectile, a été transportée à la Pitié Salpêtrière (Paris 13). Leur pronostic vital n’est désormais plus engagé. “Le conducteur et la passagère se sont respectivement vus fixer 45 et 100 jours d’ITT” indique une source judiciaire de nos confrères du Parisien.

L’IGPN ayant été saisie, une enquête est ouverte pour connaitre le déroulé précis des faits.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici