L’Union Départementale des Retraités de la Police 82 (UDRP 82)

0
168

L’Union Départementale des Retraités de la Police 82 (UDRP 82) a tenu son assemblée générale jeudi dernier au centre Louis Ormières à Montauban, sous la direction énergique de son président, Michel Laurens. Cette réunion a rassemblé plusieurs personnalités officielles, démontrant ainsi l’importance croissante de cette association dans la région.

L’ordre du jour de cette matinée était centré sur le bilan des activités réalisées sous la présidence dynamique de Michel Laurens et de son conseil d’administration, qui s’est réuni à cinq reprises au cours de l’année écoulée.

REFONTE DES STATUTS : UNE OUVERTURE VERS DE NOUVEAUX HORIZONS

Une des initiatives majeures de cette période a été la refonte des statuts de l’association Tarn et garonnaise, permettant l’adhésion des actifs en tant que membres associés. Cette ouverture vise à enrichir le vivier des membres et à renforcer la participation aux diverses manifestations et activités proposées par l’UDRP 82. En conséquence, le nombre d’adhérents est passé de 90 en juin 2022 à 126 en mars 2024, témoignant ainsi de l’attrait grandissant de l’association.

Michel Laurens a été particulièrement actif dans la promotion de l’association auprès des différentes administrations, personnalités et associations amies. « Le fait d’être maintenant connu et reconnu comme association patriotique nous a ouvert énormément de portes et apporté la notoriété » , explique-t-il. Son engagement sur le terrain s’est traduit par sa présence à pas moins de 72 événements, incluant des commémorations, des cérémonies patriotiques, des réunions préfectorales et d’autres rencontres associatives. ll souligne d’ailleurs : « Comme vous pouvez le constater, nous occupons le terrain. »

Dans un souci d’uniformité et de représentation, le bureau de l’UDRP 82 a également pris l’initiative de faire réaliser des vêtements aux couleurs de l’association, ornés de son logo, renforçant ainsi l’identité visuelle et la cohésion lors des événements officiels.

« FÉDÉRER, ACCOMPAGNER ET AIDER » : LES VALEURS FONDATRICES DE L’UDRP 82

Outre ses activités patriotiques, l’association a également organisé diverses sorties et activités pour ses membres, favorisant ainsi les liens sociaux et le bien-être des adhérents. Les finances de l’association sont saines et bien gérées, ce qui permet de garantir la pérennité de ses actions.

Le travail du bureau n’est pas passé inaperçu, puisque plusieurs de ses membres ont été honorés lors de différentes cérémonies. Notamment, deux membres ont reçu la médaille du travail, et un ancien président s’est vu décerner la médaille de la Jeunesse, du Sport et de l’Engagement Associatif.

L’aspect solidaire de l’association a également été souligné lors d’une collecte lancée en soutien à l’un de leurs collègues en difficulté, démontrant ainsi que l’UDRP 82 dépasse le simple cadre d’une amicale pour devenir un véritable soutien pour ses membres. Michel Laurens rappelle : « Nous sommes plus qu’une amicale qui veut fédérer ses membres, nous sommes là également pour accompagner et aider. D’où notre devise : Fédérer, accompagner et aider.»

Au cœur de cette dynamique, le président et son bureau incarne un leadership exemplaire, alliant savoir-faire, dévouement et humanisme. Son engagement sans faille contribue au rayonnement et au renouveau de l’association, faisant de lui un président respecté et apprécié de tous.

Cette assemblée générale marque ainsi une étape importante dans l’évolution de l’UDRP 82, qui sous la houlette de Michel Laurens, se positionne aujourd’hui comme un acteur incontournable de la vie associative locale.

 Avant de clore l’assemblée, Michel LAURENS nous renseigne sur ce qui suit, à savoir le dépôt de gerbe en mémoire des policiers morts pour la France. Ce dépôt de gerbe sera particulier car dédié au sous-brigadier Henri BRENIAUX victime d’un attentat.

Henri BRENIAUX a été abattu par traitrise, de deux balles dans le dos le 20 septembre 1958 à Djidjelli (Algérie) à l’âge de 45 ans, alors qu’il rentrait chez lui à la fin de son service et devant les yeux de ses enfants.

Son fils Max étant présent ce jour, notre président en profite pour présenter Henri BRENIAU qui est né en Algérie française le 1 mai 1913. Il entre dans la police à 23 ans en 1936, dans la police portuaire à Bone (Algérie). En 1942, alors qu’il était en service, à lieu un bombardement de la Luftwaffe sur les navires ancrés. Nombreux sont en feu et des marins à bord appellent au secours. Sans hésiter, Henri BRENIAUX se porte à leur secours et en sauve un grand nombre, lui valant la remise par la suite de la croix de la valeur militaire, pour actes héroïques, bien que policier.

En 1958, le 10 avril, 5 mois avant la date fatidique, il reçoit la médaille d’honneur de la police. Il a été ensuite décoré à titre posthume de la médaille militaire et de la croix de la valeur militaire avec palme.

L’assemblée étant close, il a invité l’assistance à bien vouloir l’accompagner à l’extérieur pour déposer une gerbe devant la plaque réalisée en mémoire de nos collègues morts en service, qui a été déplacée du commissariat de police de Montauban pour notre assemblée, prêté pour l’événement par Monsieur le DDPN.

Devant le regard de la centaine de participants, le dépôt de gerbe a été empreint d’émotion quand Madame la sous-préfète Bénédicte MARTINEAU, Monsieur Max BRENIAUX et le président départemental se sont avancés et approchés de la plaque commémorative pour y déposer la gerbe, et qui, après un instant de recueillement ont écouté avec l’assistance la sonnerie aux morts, suivi de l’hymne national.

Photo de Mikael Kristenson sur Unsplash