Près de 3 000 policiers piégés par des hackers à Berne en Suisse

0
428
hackers suisse
hackers suisse

Pas de chance pour ces policiers de Berne qui ont été victimes d’un piratage informatique en fin de semaine dernière.

Selon l’agence Reuters, les données volées n’ont pas été diffusées 

Coup de théâtre, près de 3 000 policiers du canton de Berne (Suisse) ont été victimes d’un piratage informatique. Selon les autorités, les auteurs n’ont pas été identifiés. Ces hackers ont en leur possession, entre autres, l’identité et les numéros de téléphone des policiers.

Les pirates informatiques ont réussi à entrer dans une application professionnelle que les policiers utilisent pour remplir leurs missions et ainsi, s’accaparer les données de chaque téléphone.

Tout le monde est victime

En dépit de l’excellent travail et de la réactivité du Centre national pour la cybersécurité (NCSC) à la fin du mois de juillet, les hackers ont été plus rapides et sont parvenus à récupérer un certain nombre d’informations sur presque 3 000 policiers.

Cette application nommée« MobileIron », utilisée en Suisse et dans de nombreux autres pays, permet de travailler à distance pour son entreprise. Elle utilise donc le réseau de l’entreprise dans laquelle les personnes travaillent. Pour l’heure, la police de Berne n’a aucune idée, aucune indication des auteurs de ce délit, mais a lancé une procédure pour tenter de découvrir l’identité des hackers.

Photo de Towfiqu barbhuiya sur Unsplash