Paris : La police « zéro délinquance JO » acclamés par les vacanciers

0
677
Police à Paris

REPORTAGE : Le quotidien « 20 Minutes » a suivi l’une des brigades d’agents de la Police nationale en roller dans la capitale. La raison de leur présence est le « zéro délinquance JO » que le ministre de l’Intérieur a voulu pour sécuriser au maximum les JO de 2024. 

Le quotidien a suivi la brigade roller de la brigade territoriale de contact (btc) louvre. leurs missions principales : prévention, information et intervention. l’un des agents a déclaré que le contact avec la population est un avantage.

« A picture ? With us ? » Ceci est la réponse d’un agent surpris par la demande d’un touriste souhaitant une photo avec eux. C’est en prenant du temps et avec le sourire que ces agents de police en roller posent avec les touristes. Leur lieu de prédilection : le centre touristique de la capitale. Ils sont une petite dizaine et même si c’est avec un plaisir non dissimulé qu’ils font leur travail, ils font remarquer que leurs missions ne sont pas si différentes de ce qu’elles sont habituellement. 

Parmi cette dizaine d’agents de police, trois ont accepté de répondre au quotidien «  20 minutes ». Travaillant sous les ordres du capitaine Soulié, ils arpentent sur quatre roulettes les lieux les plus touristiques de la capitale tels que Notre-Dame, Le Louvre ou encore l’Hôtel de Ville. Pourquoi les roller ? La facilité et la rapidité de déplacement. En outre, la population les repère plus facilement. Enfin, le vélo aurait été trop périlleux en raison de la circulation importante parisienne. 

« Effrayer les éventuels délinquants et mettre en confiance la population »

Au dernier trimestre de l’année dernière, le ministre de l’Intérieur a annoncé la création de ces brigades afin de limiter la délinquance pendant les JO 2024. Elles ont été créées à la suite de l’annonce de Gérald Darmanin. Les principaux lieux d’intervention sont les places touristiques parisiennes. La BTC Louvre – Paris centre, intervient au moins une fois par semaine. L’objectif est de se montrer, se faire connaître et ainsi, dissuader les potentiels délinquants d’intervenir. Dans le même temps, cette brigade espère rassurer la population parisienne et les touristes. L’ensemble de ces agents ont la capacité d’être proche des gens en général.

Les journalistes, qui les ont suivis sur les pistes cyclables de la capitale, ont constaté les différentes réactions de la population : étonnés, souriants et parfois curieux mais rarement irrespectueuse. Cette brigade, composée d’agents de police avenants, disponibles, attire la population. Il suffit qu’une personne vienne à leur rencontre pour que les autres suivent. Cela peut être pour une photo, une demande d’information ou pour juste échanger avec les agents. Leur popularité est importante et croissante.

« Monter les étages à quatre roulettes, c’est du sport »

Pour ces agents de la BTC, les JO et la sécurisation de la capitale n’est pas un énorme challenge, car selon eux, leurs missions sont quasiment identiques à celles habituellement. Créée il y a un peu plus de vingt ans pour sécuriser des périmètres touristiques, cette brigade a pour but de dissuader les ventes à la sauvette, les vols à l’arrachée, les jeux de rue… 

Ils sont là également en soutien à Police secours. S’il y a des étages à monter, c’est en roller qu’ils le font. Bien entendu, ils sont entraînés, mais cela reste épuisant. Lorsque la brigade repère des vendeurs à la sauvette, un seul regard des agents suffit à les faire déguerpir. 

Outre notre travail quotidien, être en roller nous fait passer du bon temps, parce que nous avons tous un bon niveau. Nous arpentons les rues parisiennes et prenons du plaisir. Brigade d’une petite dizaine d’agents de police, elle espère motiver des collègues à les rejoindre. Ils ne désespèrent pas, un jeune va les rejoindre cette année. 

Photo de Johanna Buguet sur Unsplash