Le nombre d’animaux maltraités ne cesse d’augmenter depuis 2016, autour de 30% supplémentaires en six ans. Cette cruauté serait plus accentuée en milieu rural qu’en milieu urbain.


C’est pourquoi le ministre de l’Intérieur a indiqué dans un communiqué de presse, la création d’une division d’enquêteurs constituée de quinze Gendarmes et policiers qui sera chargée de la protection animale.


L’association Stéphane Lamart, président d’une association de défense des animaux depuis 2000, se félicite de cette initiative. Fortement impliqué dans la protection des animaux, il souhaite travailler avec les politiques pour mieux lutter contre la maltraitance animale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici