Roger Mézière

0
245

Le départ brutal de Roger MEZIERE nous a profondément bouleversés et c’est avec une grande émotion que je vais vous parler de mon ami, de notre ami Roger, avec qui j’ai partagé de longues années de  social policier.

Comme de nombreux jeunes, Roger a été appelé sous les drapeaux, le 1erseptembre 1959, a été incorporé au 9ème Bataillon de Tirailleurs Marocains jusqu’au 1er mars 1961, date à laquelle il a rejoint en AFN, le 158ème Régiment d’Infanterie Motorisée où il a été maintenu jusqu’au 5 janvier 1962. A ce titre il a été décoré de la Croix du Combattant, de la Médaille Commémorative d’AFN, et du Titre de la Reconnaissance de la Nation. 

Adhérent de l’Association Amicale des Anciens Combattants et Résistants du Ministère de l’Intérieur, ses amis sont là, présents pour l’honorer.

Roger est entré à l’Ecole de Police le 1er avril 1964, au sein de la 43èmepromotion, puis il a été nommé à la CRS 40 de Plombières-les-Dijon, ou les élèves avaient l’occasion de le rencontrer en qualité d’infirmier et de délégué mutualiste.

Muté ensuite au Commissariat de Police de DIJON, il fut affecté au Secrétariat de M. le Directeur Départemental des Polices Urbaines.

C’était un homme d’engagement, il a été élu au Bureau Régional de la Mutuelle Générale de la Police, ses compétences ont été très vite reconnues puis au bureau national de la MGP ou il excella dans le poste de trésorier national jusqu’à l’heure de sa retraite. A son départ, Il a été nommé Lieutenant de Police, il est titulaire de la Médaille d’Honneur de la Police.

Mais comment freiner cet homme infatigable ? Dès sa retraite, après avoir œuvré en activité, comme président de l’Amicale des policiers de la Côte d’Or, à l’ANAS, dans les organisations syndicales,  au sein de l’Union des Mutuelles de Côte d’Or et de la Mutualité de la Fonction Publique, il s’est mis sans tarder au service de l’Union Nationale des Retraités de la Police et a repris la charge de trésorier national, un poste de prédilection qui n’avait pas de secret pour lui. Quand il a été remplacé dans cette fonction, il continua d’apporter une aide précieuse aux trésoriers qui lui ont succédé et, cette fidélité, il va la maintenir  jusqu’au 1er janvier de cette année 2021. Il devait recevoir la plaquette d’or, lors de vœux de l’UNRP, courant janvier 2022.

Au sein de la section UNRP de Dijon, Roger a été secrétaire général sous la Présidence de notre regretté Marcel DROUHARD. Il n’a pas cessé d’être notre conseiller technique, de tous les instants à tel point, que nous avons pu nous appuyer sur sa longue expérience pour résoudre les questions délicates. 

J’ai aussi lu, cet été, dans un journal local, qu’il mettait encore ses compétences au service d’une association de son village, la Gymnastique Volontaire, en qualité, toujours,  de trésorier.

Tous ces clubs, toutes ces associations conserveront le souvenir d’un excellent camarade, amical et enjoué, alors que la vie n’a pas toujours été, pour lui et les siens, un long fleuve tranquille, puisqu’ils ont dû affronter la perte de deux de leurs enfants.

Avant mon intervention, j’ai entendu beaucoup d’éloges à l’égard de notre ami Roger et ils sont bien mérités.

La MGP, l’UNRP viennent de perdre un homme de grande qualité. Roger était un pilier dans le monde mutualiste et associatif. Il va laisser un grand vide.

Toute la famille du social policier est profondément attristée par sa disparition brutale. 

Toutes celles et tous ceux qui t’ont fréquenté garderont de toi, Roger, un excellent souvenir.

Courage à vous Madame MEZIERE, à vous Dominique, sa fille, et à toute votre famille.

Adieu  ROGER,  MERCI, tu as bien défendu notre profession.

REPOSE en PAIX

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici