Les opérateurs du RAID ainsi que ceux du Commando Parachutiste de l’Air n°10 ont collaboré ensemble le temps d’un exercice sur les explosifs dans le cadre d’un entrainement au contre-terrorisme. Le stage s’est tenu sur la base aérienne 113 de Saint-Dizier (52) en février dernier.

Lorsque la crème de l’armée de l’Air forme le RAID

Du 8 au 19 février dernier, le RAID s’est exercé aux côtés des forces spéciales de l’armée de l’Air et de l’Espace lors d’un stage sur le NEDEX (neutralisation, enlèvement et destruction des explosifs) et aux côtés du Groupe d’intervention NEDEX 21.565 (GRIN). Constamment déployé en OPEX, le CPA10 compte au sein de ses cellules action, des opérateurs spécialisés et des experts en explosifs, les EOD.

En opérations extérieures, les aigles du CPA10 sont constamment confrontés aux pièges explosifs mis en place par les terroristes, que ce soit sur les routes désertes ou dans les milieux closes. Comme les autres unités de forces spéciales, le CPA10 est davantage soumit aux risques de tomber sur des EEI, engins explosifs improvisés.

De plus en plus utilisés pour se protéger des interventions des forces de l’ordre, le RAID et autres unités d’intervention telles que la BRI et le GIGN se doivent d’être formés aux bonnes pratiques à adopter sur le terrain. C’est pour ces raisons que les unités des forces de l’ordre se perfectionnent auprès d’unités spéciales comme le CPA10.

Un stage théorique et de pratique éprouvant

Au cours des premiers jours de stages, les stagiaires du RAID ont suivi des cours théoriques avant de passer un examen écrit. Ils ont ensuite procédé à des mises en situation, en pleine journée et en pleine nuit.

Les stagiaires ont enchaîné cinq interventions, quatre en une journée et une de nuit, avec très peu de repos, et devaient se tenir prêts pour l’exercice final le lendemain.

Cadres instructeurs du stage NEDEX à Air Actualités

L’exercice synthèse s’est déroulé dans un environnement réaliste du fait que ce dernier s’est effectué dans la grande salle de spectacle Les Fuseaux à Saint-Dizier. Le scénario présentait une prise d’otages par plusieurs terroristes dans un centre culturel rempli d’explosifs à désamorcer. Pour compliquer la situation, un otage était doté d’une ceinture d’explosifs.

Après un assaut final menant à la réussite de l’exercice, les policiers du RAID se sont vu remettre par le commandant en second de la BA113, un brevet sur l’acquisition et la mise en pratique de leur compétence en NEDEX. Les stagiaires ont pu consolider leur base en la matière le mois dernier sur la base aérienne 123 d’Orléans-Bricy.

Ce stage avait pour objectif d’enseigner les fondamentaux du NEDEX [neutralisation, enlèvement et destruction des explosifs] de manière à adapter au mieux les procédures d’intervention face à la menace que représentent les engins explosifs improvisés [EEI]” a expliqué le corps aérien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici