“Le Testament d’Alexandrie”, troisième roman du policier Frédéric Lauze

0
241

Le testament d’Alexandrie” est le troisième roman et le quatrième ouvrage de Frédéric Lauze, commissaire général de la Police nationale, ancien parachutiste, ancien casque bleu au Liban, ancien combattant, actuellement contrôleur général, directeur départemental de la sécurité publique du Val d’Oise (95).

Après Téchouva, un roman “riche en émotions” qui retrace la vie de Pierre et son père Louis, le policier nous plonge avec “Le Testament d’Alexandrie » dans l’histoire et l’actualité politique et secrète du conflit israélo-arabe des années 1950.

Un secret qui a traversé 60 ans d’histoire 

C’est l’histoire d’amour d’une musulmane égyptienne et d’un juif égyptien devenu israélien et un récit passionnant qui nous fait partager une émotion forte à travers l’histoire de 2 êtres exceptionnels qui ont pu reprendre secrètement contact grâce au courage exceptionnel d’un diplomate onusien. “Gardien de cette histoire qui a du demeurer secrète, aujourd’hui le moment est venu pour moi  de faire connaître le destin hors norme de David et Aïcha” dit Frédéric Lauze.

Broché 264 pages – format : 15,5 x 24 cm, 22 € e Book 16,99    

“Ce secret a traversé 60 ans de conflits israélo-arabe et a à la fois résisté à l’usure du temps et des sentiments mais surtout aux préjugés et aux communautarismes qui broient les individus libres tentant de s’affranchir des carcans confessionnels » poursuit l’auteur qui connaît très bien le Moyen Orient et Israël, qu’il a découverts et aimés lors de son séjour comme casque bleu au Liban. Pour lui, “ce roman, inspiré de faits réels, nous plonge dans l’Égypte des années 50 avec l’arrivée de Nasser au pouvoirCette histoire d’amour taboue et impossible entre une musulmane égyptienne et un juif égyptien qui va émigrer et devenir israélien nous fait remonter le temps jusqu’à nos jours. 

C’EST UN LIVRE SUR LA MÉMOIRE, L’AMOUR, LA CONDITION HUMAINE ET LE DÉPASSEMENT DES IDENTITÉS QUI TROP EXCLUSIVES PEUVENT DEVENIR ÉTOUFFANTES ET BROYER LES INDIVIDUS LIBRES QUI TENTENT DE DRESSER DES PASSERELLES ENTRE COMMUNAUTÉS”.

L’auteur parle aussi d’un “questionnement sur les amours et mariages mixtes interreligieux encore interdits dans les 3 religions monothéistes qui pourtant parlent de tolérance..

Le Testament d’Alexandrie : un hymne à la tolérance

Le Testament d’Alexandrie” est aussi un véritable hymne à la tolérance, à la laïcité et à l’amour à travers le mariage mixte, jusque là interdit dans le monde arabe et en Israël, qui pourrait constituer selon l’auteur la véritable clef pour établir des passerelles entre les communautés et construire la paix durable entre les peuples.

Un policier au parcours atypique 

Frédéric Lauze, 57 ans, est un policier au parcours très atypique et un exemple d’ascenseur social. Lui préfère dire “escalier social”.

Titulaire d’un CAP de garçon de café, adolescent turbulent, il aurait pu “mal tourner” comme il l’a écrit dans un précédent ouvrage “Entre deux feux: une volonté face au destin”. (*)

Mais les paras sont passés par là et vont changer sa vie. Deux ans au 1er Régiment de chasseurs parachutistes ( RCP) et un séjour au Liban juste après l’épisode tragique du Drakkar ainsi que la découverte d’Israël ont transformé le jeune para fougueux en adulte.

Une fois le béret amarante rangé, le jeune Niçois rattrape le temps perdu avec une soif d’apprendre impressionnante. Capacité en droit, licence en doit, maîtrise de droit et de sciences-politiques puis école nationale supérieure de police de Saint-Cyr au Mont d’Or : l’école des commissaires de police. Débute alors un parcours aussi riche que varié dans la “maison d’en face”.

Chevalier de la Légion d’honneur 

Commissaire de sécurité publique dans une  banlieue parisienne  difficile, chargé d’études à la direction centrale de la sécurité publique, commissaire central de Nice, directeur des renseignements généraux aux Antilles Guyane puis dans le Var, il a ensuite été choisi pour être le conseiller sécurité de François Fillon alors premier ministre. Il y restera cinq  ans. Il a été ensuite le premier médiateur interne de la Police nationale après avoir créé le poste. Nommé au grade sommital de commissaire général de police, il est directeur départemental de la sécurité publique du Val d’Oise depuis 2017. Titulaire de la croix du combattant, de la médaille de l’outre-mer, de la médaille de défense nationale, du titre de reconnaissance de la Nation, il a été décoré de la Légion d’honneur dernièrement.

Maurice Jolivet
(*) Il a également écrit “Dépression légale” 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici