UNRP 91 – Section ESSONNE BULLETIN N°09 – DECEMBRE 2014

BULLETIN 9117122014_00000

 

L’EDITO du PRESIDENT

Malgré l’inflation nulle depuis deux trimestres, l’augmentation du prix des dépenses contraintes a, selon une étude de « 60 millions de consommateurs », rogné de 4 %  le pouvoir d’achat des français depuis 2009, soit 1.500 €  par an ou 125 € par mois ; en cause les coûts liés notamment au logement et à l’automobile.                                                                                                                                      

L’inflation supérieure à la hausse du revenu : « 60  millions de consommateurs » constate qu’entre 2009 et 2014, le revenu annuel moyen par ménage (incluant salaires, patrimoine et prestations sociales,  impôts et cotisations sociales déduits) a augmenté de 2,9 %  passant de 37 517 € à 38 591 € cependant que les prix augmentaient de 6,9 %.                                    

Voiture, loyer : des dépenses « contraintes » jugées « incompressibles » pour beaucoup de Français sur les postes comme le carburant, l’électricité, et les loyers. Selon la même enquête,  les prix du carburant ont grignoté 335 € de pouvoir d’achat depuis 2009, ceux de l’électricité 205 €, et les loyers 175 €au détriment des ménages qui n’ont eu aucune alternative; sans oublier les dépenses de tabac (+225 €), la restauration et le café (+172 €) ainsi que la viande (+146 €) pendant la même période. 

Les plus touchés : « les familles monoparentales, les jeunes et les personnes âgées. Les propriétaires de plus de 75 ans aux modestes pensions subissent de plein fouet les hausses de l’électricité, du gaz et du fioul domestique en même temps que certains  sont confrontés aux aléas de la fiscalité : impôts sur le revenu, parfois impôts locaux, ainsi qu’à la baisse de remboursements par la Sécurité Sociale et la dégradation de prestations sociales déjà insuffisantes.

Horizons

Depuis le début de 2014, la faible hausse des prix laisse prévoir le tassement de la dégradation du pouvoir d’achat ; encore que ? Tarifs EDF…Transports en Ile de France…Services postaux…  

  Maigre consolation : la baisse annoncée des impôts pour 2015 et l’allocation de 40€  aux titulaires de très faibles pensions vont adoucir les difficultés  des budgets les plus fragiles en attendant les effets du crédit d’impôts aux entreprises sur l’emploi qui tarde à rependre un cours satisfaisant.

Faut-il s’en réjouir ? Il y a de plus en plus de millionnaires en France ; serait-ce à dire qu’il y a de moins en moins de pauvres et que le nombre des bénéficiaires de la CMU est en train de fondre comme neige au soleil ? Si les plus pauvres ont été tondus, ce sont les revenus intermédiaires qui sont aujourd’hui ponctionnés et le discours ambiant des économistes distingués ouvre la chasse aux fonctionnaires et aux retraités afin de protéger les actionnaires du CAC 40. Soyons vigilants !

Plus que jamais nous devons nous appuyer sur notre solidarité et notre confiance, c’est pourquoi je vous propose de nous retrouver le 10 janvier autour de la galette traditionnelle et d’échanger avec vous mes vœux pour l’année qui aura débuté.

D’ici là, je vous souhaite de très bonnes fêtes de fin 2014, en profitant des bonnes choses de la vie – sans excès toutefois-  qui alimenteraient le « tamalou » c’est-à-dire le recours au toubib (de plus en plus rare dans nos contrées) et à celui des médicaments toujours plus chers !

 Au fait : « t’as mal où ? »

Le Président, Michel GABET

 

 

Parlons du budget 2015 

Le Projet de Loi de Finances (PLF) 2015, a été adopté en 1 ère lecture par l’Assemblée Nationale le 21 octobre.

Ce projet  marque la volonté du Gouvernement de redresser les comptes publics. La reprise de la croissance en Europe peine à s’établir ; en France, elle aura été faible cette année (+ 0,4%)  et devrait atteindre + 1 % l’an prochain avec un niveau d’inflation au plus bas. Malgré les efforts, le chômage reste très élevé (11,5% en moyenne en août dans la zone euro) et + 6% en Essonne pour l’année écoulée. Si les nouveaux risques qui se font jour, notamment géopolitiques, pourraient différer la reprise, la dépréciation récente de l’euro et la baisse du prix du pétrole vont dans le bon sens.

Ce projet repose sur 2 piliers

 . La réduction du déficit public, par des économies en dépenses

  . La mobilisation de moyens exceptionnels en faveur de l’emploi et de l’investissement avec la mise en œuvre du crédit d’impôt compétitivité emploi (CICE) et du pacte de responsabilité et de solidarité.

Le PLF prévoit en outre les moyens de la mise en œuvre des priorités du Gouvernement : Education, Justice, la Sécurité… S’y ajoutent des mesures fiscales en faveur des ménages modestes, ainsi que le soutien au secteur de la construction, pour relancer l’activité.

La réduction du déficit public de la France est essentielle au respect de nos engagements européens ; au-delà, la  garantie de la vitalité de nos administrations publiques, de notre système de protection sociale et de nos régimes de retraites ne peut excéder nos moyens budgétaires sans risque majeur de gager l’avenir de notre société.

Le Gouvernement a  décidé de poursuivre sur 3 ans son programme d’économies sur les dépenses publiques devant conduire à la baisse des prélèvements obligatoires. La réduction des déficits  devrait atteindre -4,3% en 2015 et 3% du budget à l’horizon 2017, afin de préserver les Français d’efforts supplémentaires.

Projet de loi de financement de la Sécurité Sociale pour 2015

Le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) a été présenté au Conseil des Ministres le mercredi 8 octobre 2014, par le ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes, le ministre des comptes publics et le secrétaire d’Etat chargé du budget.

Le texte prévoit un certain nombre de mesures concernant la famille, les retraites et la santé, parmi lesquelles : la modulation de la prime à la naissance en fonction du rang de l’enfant (réduite à partir du second), la diminution des aides à la garde d’enfant pour les ménages les plus aisés etc…

Par ailleurs, ont été décidé : la revalorisation de l’allocation de solidarité aux personnes âgées à 800 € à compter du 1° octobre 2014 ; l’allocation d’une prime de 40 € sera versée aux retraités dont les retraites totales ne dépassent pas 1 200 € et la mise en place du tiers payant intégral pour les bénéficiaires de l’aide à la complémentaire santé (ACS) ; enfin, le tiers payant obligatoire pour tous en 2017.

A compter du 1 ° janvier 2015, ce n’est plus le montant de l’impôt payé, mais le revenu fiscal de référence qui de déterminera le taux de la contribution sociale généralisée (CSG).  Cette opération se traduira par une taxation  renforcée de  460 00 retraités bénéficiant actuellement du taux réduit de C.S.G de 3,8%, lequel passera au taux plein à 6,6% ; (cette mesure permettait à des personnes ayant des revenus élevés, mais aussi des réductions d’impôt importantes, de bénéficier d’un taux de CSG inférieur à celui applicable à des personnes aux revenus plus modestes). Selon le PLFSS, ce seuil sera fixé à 13 900 € pour une personne  seule sans demi-part. La mesure n’affectera pas les 700 000 retraités ayant bénéficié de la réduction d’impôt en 2014.

Au total, 9 millions de ménages, bénéficieront des mesures d’allègement initiées en 2014 et poursuivies en 2015 et plus de 6 millions verront en 2015 la baisse de leur impôt par rapport à 2014 après la revalorisation des seuils de tranches du barème.

Michel GABET

  

Un peu d’humour 

1111 WC

Un service très attentif au handicap ?

  1112 MAMIE

Mamie se soigne uniquement par les plantes…..

  

1113 ASSEMBLEE NAT

11 juillet2014  l’UNRP 91 devant  l’Assemblée nationale

Visite de l’Assemblée Nationale

Le 11 Juillet, nous étions 20 participants à découvrir l’Assemblée Nationale, haut lieu de la vie politique de notre pays. Cette visite  organisée sous le patronage de Madame Eva SAS, députée de l’Essonne a été l’occasion de fixer dans nos mémoires, avec le concours d’un guide de l’institution, les lieux prestigieux du Palais Bourbon tels que l’hémicycle, la galerie des fêtes et ses magnifiques tapisseries des Gobelins, la salle des pas perdus et bien d’autres espaces relevés de sculptures et de peintures d’époque et contemporaines. A noter l’exposition en cours portant sur Jean Jaurès, orateur sans pair dont les discours ont marqué l’histoire.

Partis de Corbeil-Essonnes en autocar, nous étions à pied d’œuvre à 11h15 avons déambulé  jusqu’à 13h 15 avant de rejoindre le tout proche restaurant l’Assemblée pour un délicieux repas avant le retour sur Corbeil, à la satisfaction de tous et dans la bonne humeur !

ci-dessous : le perchoir

1114 AN PERCHOIR

 

 

 Foire de Corbeil-Essonnes

1115 FOIRE

Jean-Pierre HERMELIN, René ESPANOL, Michel GABET et Dominique BRAUD (de G à D)

Affluence au stand de l’UNRP 91 tenu pendant la 66ème foire de Corbeil-Essonnes qui s’est déroulée du 3 au 7 septembre 2014.

L’évènement qui a duré 5 jours a mobilisé plusieurs administrateurs et membres de l’Association au nombre desquels Michel GABET, Alain BOUCHERON, Dominique BRAUD, René ESPANOL, Jean-Claude LE MASLE, Philippe AMITI, Gérard PIERSON, Raymond SERVANT, Jean-Pierre HERMELIN, Jacky SERY  et Jean JOHIER

La présence du l’UNRP 91 à cette foire est devenue traditionnelle et constitue un temps fort de reconnaissance et d’échanges avec la population, les associations mais aussi plus largement avec les visiteurs, en particuliers les policiers et leurs familles. Parmi les personnalités présentes : Monsieur Jérôme GUEDJ, président du conseil général, Monsieur Luc-Didier MAZOYER, Directeur départemental de la sécurité publique de l’Essonne, Monsieur Jean-Pierre BECHTER, maire de Corbeil-Essonnes, Madame Hanem HAMOUDA, Commissaire de police de Corbeil-Essonnes se sont arrêtés au stand.

 

Pensées profondes ou « à peu près »…

Bègue : personne qui a intérêt à avoir un forfait illimité

Cirrhose : maladie du foie souvent accompagnée d’une tendinite du coude

C’est parce que ton corps t’appartient qu’il est tatoué…

 

Semaine bleue : Journée Séniors à Etrechy.

Le vendredi 10 octobre 2014 à 09H00, l’UNRP 91 était conviée à une journée ayant pour thème « remise à jour relative au permis de conduire, code de la route et comportement au volant », organisée par la communauté de communes  Entre Juine et Renarde dans le cadre de la semaine bleue à Etrechy. L’animation s’est appuyée sur le concours de l’escadron  départemental de sécurité routière de la gendarmerie nationale, un médecin du SAMU 91 et des sapeurs-pompiers de l’Essonne.

Thèmes abordés : code de la route, radars, sécurité intrinsèque des véhicules; secours aux personnes sur les lieux d’un accident et  questions diverses.

Clôture de la journée à 16H45.

La présence de Madame le Maire d’Etrechy, Monsieur le Sous-Préfet d’Etampes et Monsieur le Vice-Président du Conseil Général de l’Essonne en charge des déplacements et des équipements publics sont à noter.

L’UNRP 91 était représentée par son Président Michel GABET et six membres de l’association. Aux dires des participants (environ 200), cette opération qui s’est terminée à 16h45 est un succès répondant aux attentes des seniors usagers de la route

 Sur le cliché photographique ci-après, on reconnaît Raymond SERVANT, Pierre TYBURN, Francine PELISSIER, Alain BOUCHERON, Mme et Mr VALERY et Michel GABET.

1116 MICHEL ET CIE

 

  Le loto de l’UNRP  91 de 2014

1117 OISEAUX

Nous étions une soixantaine réunis le 20 novembre 2014 à 15h00 dans les locaux de l’ADASP à Corbeil-Essonnes pour le loto annuel de l’UNRP 91. Cette après-midi de détente s’est déroulée dans une ambiance très chaleureuse à la satisfaction de tous les participants, qu’ils soient ou non les heureux gagnants des lots mis en jeu au cours de 4 parties successives dont la dernière atteignait les 18h40 et la limite du souffle d’Alain BOUCHERON, « crieur » de son état dans cette circonstance !

La journée s’est achevée par un apéritif offert aux participants puis un buffet sur inscription préalable (30 convives) au cours duquel le gagnant de l’estimation du poids  du jambon cru soumis à la pesée a été désigné.

 1118 GAGNANTS

Ci-dessus les principaux gagnants de la journée

 1119 REMISE LOT

 Photo ci-dessus : remise d’un lot par Daniel BAËLE

Aux manettes de l’organisation de cette journée : Michel GABET,  Alain BOUCHERON, Pierre PUCELLE, Jean JOHIER et Daniel BAËLE (Président et membres du bureau de l’Association) mais encore Madame BOUCHERON et Céline, sa fille, ainsi que Madame Francine PELISSIER pour l’assistance au trésorier.

L’accompagnement artistique et musical très apprécié en fin de journée a été assuré par le « Denis LIBERTY SHOW ». Merci l’artiste !

Cette animation a été possible grâce au concours de plusieurs partenaires ou amis, notamment l’ADASP de Corbeil-Essonnes, La Communauté d’agglomération du Val d’Orge, le Banque Fédérale Mutualiste, les Etablissements Carrefour de Villabé, les Cafés MOLINA, les enduits P. YVANNE, sans oublier le directeur du Théâtre de Corbeil-Essonnes et la Société du Tour de France.

L’UNRP 91 adresse à chacun de ces acteurs de la réussite de cette journée ses vifs remerciements en soulignant plus particulièrement la contribution de l’Association Départemental d’Action Sociale des Policiers de Corbeil-Essonnes pour son appui logistique, amical et cuisinier, ainsi que ses employés.

 

Blague : Dans l’immeuble, une maman et son petit garçon croisent leur jolie voisine.
> – Dis bonjour à la dame et fais-lui un bisou.
> – NON !
> -Allons pourquoi ne veux-tu pas embrasser la dame ?
> – Papa a essayé hier et il a reçu une paire de gifles !

 

INFO SOCIALE 

Nos parlementaires sont-ils prêts à défendre les intérêts des retraités ?

 Les déclarations d’intérêts et d’activités au titre d’un mandat parlementaire auprès de la Haute Autorité Pour la Transparence de la Vie Publique (Articles L.O 135-1 et L.O 135-2 du code électoral) font apparaître que sur les 577 députés siégeant à l’Assemblée Nationale,  120  répartis comme suit se sont déclarés sous le statut de retraité :

72 PS, 29 UMP ou apparentés, 6  PCF ou apparentés, 5 UDI, 4 PRG, 2 EELV ou apparentés, 1 PG  et

1 Ext Droite (ligue du sud).

 Quant aux 348 sénateurs siégeant au Palais du Luxembourg, 64 se sont déclarés sous le statut de retraités (même déclaration que les députés), soit : 32 PS, 17 UMP, 5 sénateurs RDSE, 4 sénateurs UDI, 3 PCF, 2 EELV et 1 « Non Inscrit ».

Il est à souligner que la déclaration de nombreux sénateurs et sénatrices n’est pas encore visible sur le site du Sénat (à publier) contrairement aux députés. N’hésitez pas à les interpeller !

                                                                                        Alain BOUCHERON

Equipements du domicile, Santé, légalité

Détecteurs avertisseurs autonomes de fumées 

La Loi  n° 2010- 238 du 9 mars 2010 fait obligation : art. 1 «  L’occupant d’un logement, qu’il soit ou non propriétaire, installe dans celui-ci un détecteur de fumée normalisé ; il veille à l’entretien et au bon fonctionnement de ce dispositif. Cette obligation incombe au propriétaire non occupant (location)… elle sera en vigueur au 15 mars 2015.

Ces détecteurs  sont faciles à trouver (supermarchés et équipements ménagers) et à poser (notice d’utilisation). Fonctionnant avec des piles, ils ont une autonomie de 2 à 10 ans pour un coût moyen de 20 à 35€. Fin février les stocks risquent de se trouver en rupture en raison de la forte demande de dernier moment.  Attention aux démarcheurs publicitaires dont les factures peuvent frôler l’incendie !

Cheminées ouvertes

Des mesures réglementaires ont été prises à la Préfecture de région Paris-Ille de France  pour interdire à partir du 1er janvier 2015 l’utilisation de cheminées ouvertes, c’est-à-dire non équipées d’insert ou de dispositifs de filtrage des particules nocives pour la santé émises par le feu de bois. Ces dispositions vont entraîner des travaux  à la charge des propriétaires concernés dans 435 communes de l’Ile de France – liste disponible à la DRIEE – Direction régionale et interdépartementale de l’environnement et de l’énergie disposant d’une unité au sein de chaque département francilien ; Pour l’Essonne cette unité est située «  Cité administrative, Bd de France – 91010 – EVRY Cedex, Tél. 01.60.76.34.11.

Pas de panique  et pas de précipitation vers le premier « spécialiste » venu ; un devis s’impose avant travaux (plusieurs devis permettent la comparaison entre les prestations proposées) et, en fonction des options techniques, les solutions peuvent varier de 300 – 400€ à 6000€ pour l’achat de matériels les plus sophistiqués.

Jean JOHIER

 

Humour de nos apprentis bacheliers

Français : les plus célèbres comédies de Molière ? – « Le médecin malgré Louis » et « les fous rires de Scapin

Histoire-Géo : «  Le Mexique était autrefois le pays des pastèques »

 

Carte de retraité perdue, égarée ou volée :

Après plusieurs demandes infructueuses, l’UNRP nationale vient de recevoir du Directeur Général de la Police Nationale son avis favorable à la délivrance d’un duplicata de la carte de retraité. C’est sur la base du récépissé de dépôt de main courante au commissariat ou à la gendarmerie que l’intéressé pourra faire sa demande de duplicata auprès du SGAP.

11191 RETRAITE COMP

 

Fiscalité  applicable aux revenus les plus faibles 

Depuis le 1er juillet, les retraités de la fonction publique d’État dont les revenus sont inférieurs à 1 258 euros par mois pour une personne seule et à 1 921 euros par mois pour un couple peuvent bénéficier d’un dispositif financier d’aide au maintien à domicile. Les plafonds étaient jusqu’alors respectivement de 1 140 euros et de 1 818 euros. “Le dispositif est caractérisé par une volonté forte de recentrage sur les retraités les plus fragiles économiquement”, précise le ministère de la Fonction publique.

Cette mesure s’inscrit dans le cadre de la concertation sur l’action sociale interministérielle menée au printemps par la direction générale de l’administration et de la fonction publique (DGAFP). Les échanges ont abouti à 17 propositions formulées par le ministère, parmi lesquelles l’évolution de l’accès à cette aide, qui se caractérise par une participation de l’État employeur aux dépenses engagées par le retraité : prestations ménagères, aménagements du domicile, soutien ponctuel lors d’un retour d’hospitalisation, “actions favorisant la sécurité à domicile”, etc.

Source « Acteurs Publics » le 15 juillet 2014 : Le dispositif d’aide au maintien à domicile pour les retraités de la fonction publique d’État est élargi depuis le 1er juillet. Le gouvernement entend recentrer les prestations d’action sociale interministérielle sur les agents les plus démunis. 

Climat social : Novembre 2014 : Le Secours catholique, dans son dernier rapport souligne que la part des seniors dans ses centres d’accueils a fortement augmenté ces dernières années, passant de 5 % pour les personnes de plus de 60 ans en 2000 à 8,5 % en 2013. Il faut relativiser ce chiffre en prenant en compte le vieillissement de la population conduisant à une augmentation des plus de 60 ans au sein de la population française.

La dégradation est encore plus nette pour les 50-59 ans dont la part est passée sur la même période de 13 % à 17 %. Elle traduit la montée en puissance du chômage des seniors et la précarisation des actifs âgés qui ne peuvent pas encore liquider leurs droits à retraite, droits qui seront réduits du fait de longue période de chômage.

Attention aux escrocs de la pire espèce !

Selon l’EXPRESS 4.11.2014 : Les malades du cancer sont la cible privilégiée des sectes.

Le Centre contre les manipulations mentales (CCMM) a lancé lundi soir une campagne de prévention contre les dérives sectaires dans le domaine de la santé. De plus en plus de malades, notamment les cancéreux, prennent des traitements inefficaces au risque de mettre leur vie en danger. Ces organismes se présentent le plus souvent physiquement sous la forme d’association à caractère social et plus ou moins religieux dont les acteurs gagnent la confiance des malades ou de leur entourage assurant à leur victime un traitement efficace. En fait, ils s’ingénient à soutirer de l’argent au profit de leur secte, cependant que leurs prétendus traitements médicaux ou spirituels sont sans effet  sur l’amélioration de la santé de la personne ciblée.

 

Pour le Conseil d’État, le suicide ou la tentative de suicide d’un fonctionnaire sur son lieu de travail doivent être reconnus comme un accident de service.

La plus haute juridiction administrative a jugé, mercredi 16 juillet 2014, qu’un suicide ou une tentative de suicide d’un fonctionnaire sur le lieu de travail devait en principe être reconnu comme un accident de travail, ce qui ouvre la voie à une indemnisation de la victime ou des proches.

Dans sa décision, le Conseil d’État estime qu’un suicide survenu sur le lieu de travail pendant les horaires de service, doit être reconnu comme un “accident de service”, l’équivalent de l’accident de travail pour les fonctionnaires, “en l’absence de faute personnelle ou de toute autre circonstance particulière détachant cet événement du service”.

Le Conseil d’État, “assouplissant sa jurisprudence antérieure, a jugé que ces principes sont applicables au cas du suicide ou de la tentative de suicide”. Si les faits n’interviennent pas sur le lieu de travail, ils doivent présenter “un lien direct avec le service” pour être reconnus comme des accidents de travail.

 

Humour :

Un jour j’irai vivre en Théorie, car en Théorie tout se passe bien.  (Merci à D. Desproges)

Deux vieux amis se rencontrent après plusieurs années sans s’être vus.
 Ils discutent à la terrasse d’un café et dans la conversation, l’un dit à l’autre :- Ta femme est toujours aussi jolie ?
– Oh oui, ça lui prend juste un peu plus de temps.

 

Dans l’Essonne : Maison de retraite à 60€/ jour (Le Parisien du 10.11.2014)

Le Conseil général de l’Essonne récompensé par le prix Innovation 2014 des départements de France dans la catégorie Nouveaux Services publics  pour ses maisons de retraite à 60€/jour, initiative de 2012 dont les 2 premières réalisations maisons sont concrétisées  depuis 2013 par l’ouverture des établissements de Morangis et de Courcouronnes, 2 autres devant s’ouvrir en 2017 aux Ulis et à Draveil.

L’UNRP 91, par l’intermédiaire du CODERPA, a été associée au lancement de cette opération innovante aujourd’hui distinguée parmi les 109 projets éligibles à ce prix.

 

Vie de la section

L’UNRP 91 salue et souhaite la bienvenue  à :

Francine PELISSIER de Ris-Orangis (91)

Robert AGESILAS du Mée-sur-Seine (77)

Christian BARDIN de Gouvernes (77)

Christian COURBALAY de Lisses (91)

André FONTAINE de Maisons Alfort (94)

Jean-Pierre JOURDAN de Bagneux (92)

Jacques KAEDER de Sainte Geneviève des Bois (91)

Jean-Michel LABARRE de Yerres (91)

Jean TOURNOIS de Viry-Châtillon (91)

Qui nous ont rejoints au cours du premier semestre de 2014.

 

APPEL A COTISATION 2015 :

Alors que nous allons aborder 2015, le Conseil d’Administration, considérant que le budget des adhérents subit de plein fouet les effets de la crise et la baisse de leur niveau de vie, s’est prononcé en faveur du maintien du prix de la cotisation à celui de 2014.

Dans le même temps l’UNRP 91 est elle-même confrontée à la rigueur de son budget (augmentation des affranchissements notamment) tout en s’efforçant de maintenir voire d’améliorer la vie de la Section. De manière concrète, elle cultive les liens avec ses adhérents dans les situations les plus difficiles tout comme elle organise des activités festives, de détente ou culturelles et en en tenant chacun de ses membres informé. C’est donc sur la part des cotisations qui lui revient, les subventions du Conseil général et de la ville de Corbeil-Essonnes et avec le soutien de partenaires bienveillants que ces actions sont possibles malgré la dureté des temps.

Le président et les membres du bureau de l’UNRP 91 souhaitent que les adhérents disposant de l’outil internet communiquent leur adresse e-mail au secrétaire Alain BOUCHERON, lequel s’engage, afin de préserver leur identité, d’acheminer les courriers et bulletins  les concernant en CCI (sans publication de leur e-mail au reste des adhérents. De même, et pour simplifier les opérations de trésorerie, le choix par le plus grand nombre des adhérents de recourir au prélèvement automatique de leur cotisation est souhaité. Vous trouverez ci-joint le formulaire à remplir et à renvoyer dès que possible à Alain BOUCHERON. Bien entendu l’envoi direct de votre chèque reste possible.  

Montant de la cotisation 2015 :

Adhérent :         47€, dont  journal  10€. Veuf ou veuve : 24 €, dont journal 10€

 

 

Formulaire de « prélèvement automatique :

UNRP – Section de l’ESSONNE (UNRP 91) A91A

 

Montant de la cotisation pour 2015 : 47€

Le prélèvement aura lieu le 15 janvier ; à ce montant s’ajouteront 0,09€ de frais de prélèvement bancaire

 

MANDAT DE PRELEVEMENT SEPA

Titulaire du compte à débiter :

Mme             M.               (rayer la mention inutile)

Nom…………………………………………………………………………… Prénom……………………………………………………..

Adresse…………………………………………………………………………………………………………………………………………..

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………….

Code postal………………….Ville………………………………………………………………………………….. pays : France

Coordonnées bancaires

IBAN

 

BIC

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Créancier : UNRP

42/52 rue de l’Aqueduc

75010 PARIS

Identifiant créancier SEPA

FR 20222435554

En signant ce formulaire de mandat vous autorisez UNRP à envoyer des instructions à votre banque pour débiter votre compte et votre banque à débiter votre compte conformément aux instructions de UNRP.

Vous bénéficiez du droit d’être remboursé par votre banque selon les conditions décrites dans la convention que vous avez passée avec elle. Une demande de remboursement doit être présentée dans les huit semaines suivant la date de débit de votre compte pour un prélèvement autorisé ou sans tarder et au plus tard dans les 13 mois en cas de prélèvement non autorisé.

 

Fait à…………………………………………………………………………………………………        JOINDRE un RIB

 

Le…………………………………201..    Signature

 

Vos droits concernant le présent mandat sont expliqués dans un document que vous pouvez obtenir auprès de votre banque.

 

 

Nota : les adhérents intéressés par le prélèvement automatique de leur cotisation à l’UNRP peuvent dès à présent renseigner le formulaire ci-dessus et l’adresser, dûment signé, à Alain BOUCHERON, secrétaire de la Section pour le 10 décembre 2014, le prélèvement sera alors effectif au 15.01.2015.

 

Perles de la police : (‘faut le faire !)

–         Comme il devait être pris en charge au plus vite par un asile  d’aliénés, il a été conduit au poste de police

–         N’écoutant que son courage, la policière fut obligée de battre en retraite

–          Percé de plusieurs balles, le cadavre flottait quand même dans la rivière.

 

IN  MEMORIAM

Madame Geneviève FOUET Geneviève née Rouault est décédée le 21 septembre 2014 dans sa 91éme année ; elle était veuve-adhérente depuis 2008.

L’inhumation a eu lieu le 26 septembre 2014 au cimetière du Coudray-Montceaux (91). Pierre PUCELLE  a déposé une gerbe au nom de l’UNRP 91. Le Président et les membres du conseil d’administration présentent leurs sincères condoléances à la famille de la défunte.

Notre Président d’honneur Henri TAILLIEZ nous a quitté le 10 novembre 2014 à la suite d’un arrêt cardiaque que rien ne présageait ; il était dans sa 86ème année. Henri était ancien Président de l’ADASP jusqu’en 1984 et était co-fondateur de l’ARASP dans les années 60 ; il avait été président du CODERPA (Comité de défense des retraités et des personnes âgées) au temps où cet organisme était rattaché à la préfecture de l’Essonne. Il a participé à plusieurs missions de sécurisation en Algérie entre septembre 1954 et février 1962; il est à ce titre membre de l’Association des Anciens Combattants et Résistants du Ministère de l’Intérieur et titulaire de la carte du combattant.

Henri était un retraité très actif, vigilant, informé et impliqué dans la défense des intérêts sociaux concernant tant les policiers retraités, leur veuve, veuf  ou conjoint survivant, que les collègues en activité. Militant syndical très tôt dans sa carrière, il était président d’honneur et membre fondateur de l’ADASP à CORBEIL-ESSONNES (siège de l’UNRP 91).  C’est tout naturellement, alors qu’il était un acteur dynamique de l’UNRP de la région VERSAILLES, qu’il a rejoint notre section départementale de l’Essonne dès sa création en 2009, acceptant d’en être le président d’honneur jusqu’à ce jour ; sa tutelle bienveillante restera dans nos pensées. Ses qualités humaines et sa droiture ont été reconnues, distinguées notamment, par sa nomination  au grade de Chevalier dans l’Ordre national du Mérite en 2001 et par la remise de la médaille d’or de l’Union nationale des retraités en 2013.

Michel GABET, président de l’UNRP 91  ainsi que les administrateurs  Alain BOUCHERON, René ESPANOL, Jean-Paul HUYGHES, Jean JOHIER et Pierre PUCELLE ont assisté aux obsèques, trésorier ont assisté aux obsèques : levée du corps à la chambre funéraire de Juvisy-sur-Orge, cérémonie au funérarium d’Arcueil (94) avant le dépôt des cendres au cimetière d’Athis-Mons.

Les membres du Conseil d’Administration et du Bureau de l’UNRP 91  adressent  leurs très sincères condoléances  à l’épouse d’Henri ainsi qu’à sa famille.

 

 

MESSAGE PARTICULIER

Tandis que s’annoncent les fêtes de fin d’année 2014, le président de l’UNRP91, les membres du bureau ainsi que ceux du conseil d’administration souhaitent à tous ceux des nôtres qui sont dans l’épreuve ou la souffrance, le meilleur et l’apaisement.

 

 

PROCHAINES DATES A RETENIR

Animations : Réunion des Vœux et galette des Rois le 10 janvier 2015  dans les locaux de l’ADASP à Corbeil-Essonnes, (inscriptions auprès d’Alain BOUCHERON, Tél. 06.87.22.21.88 – retenez cette date!) Merci de retourner le bulletin réponse ci-joint avant le 6 janvier 2015

 

BULLETIN DE PARTICIPATION  A  LA GALETTE ET AUX VŒUX 2015

 

SAMEDI 10  JANVIER  2015 A PARTIR DE 14H30

 

RESTAURANT DE L’ADASP 91 à CORBEIL – ESSONNES  

 

 

 

COUPON A RETOURNER A

 

UNRP 91 08/14 RUE DU DOCTEUR VIGNES 91100 CORBEIL – ESSONNES

 

   

 

    M. ou Mme : NOM………………………………………………..PRENOM…………………………..

 

   Sera présent (e)

   Accompagné(e) de  ……………. Personne (s) 

 

 

             

 

 

REPONSE SOUHAITEE AVANT LE  06 JANVIER 2015

 

           

Assemblée générale de l’UNRP 91  à Sainte Geneviève des Bois, salle de La Chataigneraie, le 15 avril 2015 de 9 à 13h00  (élections pour le renouvellement du Conseil d’Administration et des membres du Bureau).

 

Perles de la police

• Pour sortir, il est clair que l’homme avait d’abord dû entrer.
• Ivre au milieu de la rue principale du village, l’homme nous a  traités de sales flics, ignorant que nous étions des agents de police

• L’infraction fut constatée par la police deux jours avant qu’elle n’ait lieu.

Animations prévues  pour 2015 

A l’heure où nous bouclons les rubriques du présent bulletin les thèmes d’animation en projet pour 2015 ne sont pas arrêtés ; ils  peuvent être complétés par des demandes des adhérents que nous sollicitons à cet effet, de sorte à répondre au mieux à leurs attentes ;   toutefois  les idées suivantes ont retenu l’attention  des membres du bureau : organisation d’un repas convivial, organisation d’une journée sur le thème de la sécurité des retraités et personnes âgées (avec le concours du conseil général, d’associations d’aide, etc.), d’une visite dans un grand musée ou d’une journée « bateau sur la Marne ». Tous points à creuser et concrétiser en fonction des moyens et du nombre de candidats selon un calendrier précis, ce qui reste à faire…

Info culture

Le  Théâtre de Corbeil-Essonnes, à proximité de notre siège social, propose une large palette de spectacles et d’expositions ; par exemple :

THEÂTRE

« L’affrontement » de Bill C. Davis avec Francis HUSTER er Davy SARDOU le 09.01.2015à 20H30.

« Les uns et les autres » de Léonore CONFINO  avec Agnès JAOUI, Pierre VIAL, Olivier FALIEZ, Marie PETIOT, et Benjamin WITT le 03.02.2015 à 20H30.

HUMOUR

« Le Professeur Rollin se rebiffe » de François Rollin et Joël DRAGUTIN avec François ROLLIN le 13.01.2015 à 20H30.

Gaspard PROUST, nouveau spectacle le 20.03.2015 à 20H30.

OPERA BOUFFE : La Grande Duchesse de Jacques Offenbach le 16.01.2015 à 20H30.

MUSIQUE CLASSIQUE : Orchestre de chambre « Nouvelle Europe » le 13.02.2015 à 20H30.

OPERA : Rigoletto de Giuseppe Verdi le 07.03.2015 à 20H30.

Pour plus de renseignements et programme complet 2015 : www.theatre-corbeil-essonnes.fr.

Tel : 01.69.22.59.19.