Internet : Qu’est que le filtre anti-arnaque présenté par le gouvernement

0
639

Face aux arnaques et dangers grandissants d’Internet, le Gouvernement prépare une “loi Numérique” : Un “filtre national de cybersécurité grand public” qui a pour but de dissuader les utilisateurs de cliquer sur des liens frauduleux.

Lors de la présentation de sa feuille de route fin avril, Elisabeth Borne a proposé un filtre anti-arnaque sur le net.  

Ce filtre permet ainsi de trier les sites consultés par les internautes et de les mettre en garde contre les sites malveillants. 

Le “filtre national de cybersécurité grand public”, nom officiel de cette loi, alertera les internautes par un message d’avertissement lorsque le site sera confirmé dangereux, malveillant.

L’ensemble des opérateurs de télécommunications ont été solliciter pour dresser une liste des sites dits frauduleux. Ces sites peuvent usurper notre identité, s’approprier nos données personnelles, nous voler nos coordonnées bancaires… 

Un groupe de travail surveillant ces sites, qui n’est pas encore créé, constatera les différentes infractions. “

Attention, ce filtre préviendra l’internaute, mais en aucun cas ne permettra de l’empêcher de consulter les sites « dangereux ». L’internaute doit donc être vigilant. 

Fonctionnement

Les adresses des sites inappropriés pourront être données aux fournisseurs d’accès Internet. L’accès à ces adresses seront inaccessibles pendant au moins une semaine. Si le site persiste dans ses tentatives d’arnaque, ce sera beaucoup plus. 

Le propriétaire du site recevra un courrier l’informant des infractions commises qu’il pourra contester. Même si les contours de cette loi anti-arnaque sur internet sont bien dessinés, à savoir si l’internaute pourra passer outre ce filtre, créer l’équipe qui veillera sur le net et le type de message d’avertissement aux utilisateurs. 

Le Président, Emmanuel Macron, a décidé de tester ce filtre anti-arnaque lors de la coupe du monde de Rugby à la rentrée prochaine. Si le dispositif se révélait efficace, il sera généralisé dès l’année prochaine. 

L’avant-projet de loi sera présenté au Parlement avant l’été.  

crédit photo : Photo de Jefferson Santos sur Unsplash