Ce qui change avec la loi Hamon : assurances, garanties, démarchage, action de groupe,…

Publié le 18.03.2014 – Direction de l’information légale et administrative (Premier ministre)

 Action de groupe, contrats d’assurance, prêts immobiliers, garanties, achats sur Internet, démarchage téléphonique… La loi relative à la consommation a été publiée au Journal officiel du mardi 18 mars 2014.

 Cette loi prévoit un certain nombre de mesures (dont l’application effective s’étale jusqu’en 2016) : 

  • la mise en place d’une action de groupe liée aux litiges de consommation de masse, en vue de réparer des préjudices économiques découlant de la violation des règles de concurrence,
  • la possibilité de résilier les contrats d’assurances multirisques habitation et responsabilité civile automobile à tout moment, dès le terme de la première année d’engagement (le nouvel assureur pouvant résilier le contrat à la place du souscripteur),
  • l’opportunité, pendant une période d’un an à partir de la signature d’un prêt immobilier, de changer d’assurance emprunteur dès lors que le prêteur donne son accord,
  • l’obligation de proposer un crédit amortissable comme alternative au crédit renouvelable pour certains achats,
  • la suppression du dispositif des hypothèques rechargeables,
  • une meilleure protection des achats sur Internet avec, en particulier, un délai de rétraction passant de 7 à 14 jours et un remboursement sous 30 jours au maximum en cas de rétractation sur l’achat,
  • un encadrement renforcé contre le démarchage téléphonique avec la possibilité de s’inscrire sur une liste d’opposition à ce type de démarchage (les professionnels utilisant souvent des fichiers détenus par des entreprises et non pas des fichiers issus de l’annuaire téléphonique),
  • un allongement de la garantie de six mois à deux ans pour tous les produits et, afin de lutter contre l’obsolescence des produits, une obligation pour le fabricant d’informer le consommateur sur la disponibilité des pièces détachées,
  • la vente des tests de grossesse et des produits d’entretien des lentilles en grandes surfaces,
  • une vente plus facile des verres correcteurs et des lentilles de contact sur Internet,
  • l’interdiction de vente de cigarettes électroniques aux mineurs,
  • la suppression des surcoûts facturés par les fournisseurs de services essentiels (énergie, eau, télécom) en cas de rejet du prélèvement bancaire,
  • des tarifs de parkings facturés non plus à l’heure mais au quart d’heure,
  • une indication des plats « fait maison » sur les cartes et menus des restaurants,
  • une extension de l’appellation « indication géographique protégée » (IGP) aux produits manufacturés.

  À noter : le Conseil constitutionnel a censuré les articles concernant la création d’un fichier recensant les crédits à la consommation accordés aux particuliers. Le Conseil a en effet estimé que l’existence de ce fichier aurait pu porter atteinte au respect de la vie privée, ce fichier comprenant un très grand nombre de personnes (plus de douze millions) alors que plusieurs milliers de personnes auraient été habilitées à le consulter.

Document UNSA