La coupe du monde de rugby laisse planer le doute sur la sécurité et désorganisation

0
425

Le spectre de la finale de la Ligue des champions en mai 2022 plane toujours dans l’esprit des Français. Et c’est avec une certaine appréhension que la Coupe du monde de rugby a démarré et il en sera de même pour les Jeux olympiques de 2024. Si les Français et les supporters affichent une certaine fébrilité, la presse étrangère insiste sur les incidents ayant déjà eu lieu depuis le coup d’envoi de la Coupe du monde, le 8 septembre dernier. 

Et on ne peut en vouloir à quiconque d’afficher son appréhension, son inquiétude, ses peurs puisque quelques jours après le match des Français face aux All Blacks, une jeune Irlandaise a été agressée et violée à Bordeaux. Une enquêté a été ouverte et est toujours en cours. 

L’événement fait grand bruit chez nous, en France, mais aussi en Irlande, pays d’origine de la jeune fille victime de ce viol. Chacun y va pour dénoncer l’insécurité et la désorganisation des forces de l’ordre. 

« C’EST LA CATA ». Si pour le moment, l’affaire de viol est largement mise en avant, mais ce n’est pas le premier incident relevé depuis le début de la Coupe du monde de rugby le 8 septembre dernier. Les autres relèvent plutôt de l’organisation. C’est ainsi que le 9 septembre, plusieurs supporters ne sont pas parvenus à prendre les transports, ils ont patienté sous une chaleur écrasante pour pouvoir se rendre au stade. 

Ce même jour, à Marseille, alors que plusieurs centaines de supporters attendaient d’entrer dans la stade pour assister au match Angleterre-Argentine, les fouilles ont été bâclées afin que tout le monde puisse assister au début du match. Certes, une grosse partie des spectateurs est entrée dans les temps, mais une fois à l’intérieur du stade, les bousculades ont été nombreuses.  Finalement, de nombreux anglais ont raté le début du match. 

Ce n’est guère mieux au Stade de France. Un communiqué a été transmis par le comité d’organisation dans lequel il indique que la sécurité va être renforcée, et que du personnel supplémentaire va être « recruté » pour fluidifier la circulation piétonne. Ces informations sont jugées peu fiables à la suite du fiasco constaté lors de la finale de la Ligue des champions au cours de laquelle des milliers de supporters anglais et espagnols ont attendu des heures. Les barrages de sécurité ne leur permettaient pas d’entrer le stade. S’en étaient suivis des mouvements de foule ayant provoqué des incidents importants.  

La France est largement mise en cause quant à sa capacité à organiser de grands événements sportifs selon la presse étrangère qui estime que la France ne sait pas tirer de leçons de ses erreurs. Les Jeux olympiques de 2024 vont attirer beaucoup plus de monde que les deux événements réunis, ce qui ne rassure pas les Français et les supporters étrangers.