Les Ulis (Essonne) : six policiers blessés lors d’une interpellation

0
652
Policiers en interpellation

Des fonctionnaires de la BAC (Brigade anticriminalité) ont été attaqués par une dizaine de jeunes alors qu’ils intervenaient pour une transaction liée à la drogue. À la suite de cette altercation, deux individus parmi les dix ont été interpellés.

Intervention banale ou de routine ce jour-là ! Les policiers de la BAC qui étaient sur les lieux pour intervenir sur une transaction liée à la drogue ont été attaqués ; six policiers ont été blessés provoquant des jours d’ITT (interruption totale de travail).

Parmi ces jeunes qui ont attaqué les fonctionnaires de police, deux ont été arrêtés pour être interrogés et ont été déférés au tribunal. Les chefs d’accusation sont trafic de stupéfiants et violences sur personnes représentant la loi. 

Des billets de banque et un sac 

Point de départ de l’intervention : un sac et beaucoup d’argent sous forme de billets. La police réagit immédiatement en contrôlant deux personnes : l’une est le vendeur et l’autre, celui qui apporte la drogue au vendeur. Dans le jargon policier, il est surnommé « la recharge ». Ils réagissent mal et font intervenir leurs amis pour leur venir en aide. 

Une dizaine d’individus intervient pour empêcher l’arrestation des deux jeunes. Les policiers sont agressés physiquement et reçoivent des coups partout et par plusieurs individus en même temps. Pour ramener le calme et faire cesser les agressions, l’un des policiers, agressé aussi, tire une balle de défense.  L’affrontement se solde par l’arrestation des deux jeunes et leur garde à vue. Pendant la fouille, environ 500 grammes de résine de cannabis ont été retrouvés sur eux. L’enquête ne s’arrête pas puisque les agresseurs des policiers de la BAC n’ont pas encore été identifiés.

L’Essonne est un département où différentes drogues circulent. Au début de cette année, une grosse opération, menée par la brigade cynophile, avait permis la prise de près de 30 kilos de cannabis, 10 kilos d’herbe, plus de deux kilos de drogue dure et presque 5 000 euros en espèce. Même si les réseaux sont de plus en plus démantelés, les trafics de drogue ne cessent de croître depuis ces dernières années. 

Photo de Martti Salmi sur Unsplash