UNRP OVERDOSE FISCALE – Article de la revue Retraités Police n°170

NOS VEUVES, NOS VEUFS et LES RETRAITÉS EN GÉNÉRAL EN OVERDOSE FISCALE

Après UN CROCHET DU DROIT (de la droite) ET LA DEMI-PART SUPPRIMEE pour nos veuves et veufs.

C’est UN CROCHET DU GAUCHE (de la gauche) ET L’IMPOSITION des MAJORATIONS POUR ENFANTS.

Nous voilà donc mis KO par nos deux derniers gouvernements !

Sur la suppression de la demi-part

Eh oui ! C’est la majorité précédente qui avait voté en 2008 la fin progressive de cette demi-part sur une proposition de nos Sénateurs (vous savez ceux qui vivent bien dans la maison de Retraite de la République) «J’ai HONTE QU’ILS N’AIENT PAS HONTE» (voir N° 152 page25).

republique française

Eh oui ! Lorsque vous vivez à deux vous avez des charges (dépenses contraintes) si vous devenez veuve ou veuf, ces charges ne se divisent pas par deux !!! alors pourquoi avoir supprimé cette demi-part et surtout pour nos veuves qui n’ont parfois que la réversion de feu leur conjoint. Nous aurions pu espérer que le gouvernement actuel serait revenu sur cette mesure … mais on ne détricote pas ce que le précédent a fait !

Sur la fiscalisation de la majoration pour enfants…

C’est la double peine ! il faut tout de même savoir que nos conjoints qui ont élevé au moins trois enfants ont eu des carrières incomplètes, voire pas du tout lorsqu’elles ont été en charge de 4 voire 5 enfants ou plus et oui n’en déplaise à certains de nos partenaires qui pensent que c’est un revenu et qu’il doit être déclaré. Cette mesure est la plus antisociale lorsque l’on sait qu’elle entraîne un supplément d’impôts en 2014 qui va de 300 à 700 euros !!! et parfois plus… avec les accompagnements que cela entraîne…

Ces deux mesures sont surtout lisibles pour nos veuves vous n’avez qu’à lire mes coupures de presse (page 13) pour vous rendre compte de la situation de certaines.

Ces deux situations avec la désindexation du barème de l’impôt ces dernières années font que les retraités sont de plus en plus malmenés par les divers responsables politiques.

Alors RETRAITES ou CITOYENS ENTIÈREMENT A PART ? Et pourtant nous sommes toujours les premiers à aider enfants et petits-enfants… qu’on se le dise…avec le peu qu’il nous reste nous sommes fiers de faire du social familial ! Je sais de quoi je parle !

J’ai mis beaucoup de conviction pour écrire ce texte, vous pouvez me faire part de vos observations par écrit et vous promets de les mettre dans les prochaines revues.

 

Le rédacteur en chef, 

JC PRUVOST         

jc.pruvost@unrp.com