UNRP 63 – Section PUY DE DOME Article presse sur l’AG du 14 janvier 2015

Les policiers retraités (U.N.R.P. 63) en Assemblée Générale à Châtel-Guyon

« Je suis flic – Je suis Charlie »

 L’Assemblée générale de l’Union Nationale des Retraités de la Police- section 63, vient de se réunir à la Maison du Peuple de Châtel-Guyon. Devant une assistance nombreuse le président Gérard Brissy saluait chaleureusement les adhérents présents.

AG UNRP 63 du 14-01-2015

En développant le bilan annuel d’activité de l’association M. Brissy mettait particulièrement en valeur le maintien des actions de formation « Prévention des risques », liés à l’abus d’alcool, drogues et médicaments, réalisées à la demande du Conseil Général au bénéfice des collégiens du département, lors des 10 sessions animées par les formateurs bénévoles de l’U.N.R.P.

Après divers sujets évoqués quant à l’implication sociétale de l’association suivis de nombreuses questions, l’assemblée procédait à l’élection du conseil d’administration, puis à l’organisation du nouveau bureau, M. Brissy demeurant président.

Pour l’année 2015 divers projets étaient évoqués, notamment la réalisation avec la Direction départementale de la Prévention Routière, d’un stage « seniors » de recyclage à la règlementation routière ; la première session étant déjà programmée pour le 20 janvier.

Le président Brissy accueillait ensuite les personnalités invitées, élus et institutionnels, Mr BONNICHON, Maire de Châtel-Guyon et Mrs Pascuito, Pourchon, Godard, le directeur départemental de la Sécurité Publique, le directeur de la Prévention Routière, en les remerciant très vivement de leur présence et de leur soutien indéfectible à l’U.N.R.P. Puy de Dôme.

 Dans son propos M. Brissy rappelait l’attachement de l’U.N.R.P. à la défense des principes républicains « Liberté-Egalité-Fraternité », et demandait à l’assemblée d’honorer en silence la mémoire des victimes des récents attentats.

En écho, les élus présents  MM. Bonnichon, Pascuito, Pourchon et Godard s’associaient à l’hommage aux victimes en soulignant l’importance du respect dû à la laïcité dans le « vivre ensemble républicain», en précisant que » le droit à la différence » ne pouvait absolument pas être une » différence dans les droits ».

Pour conclure, M. Fernandez, directeur départemental de la sécurité publique, tint à rendre un hommage particulier aux trois policiers victimes du devoir, et rappela les origines de nos trois collègues disparus.

Enfin, M. Brissy remerciait le commandant de la C.R.S. 48 M. Botella pour son accueil permettant d’organiser le déjeuner de cette journée solennelle et très amicale.