UNRP – Éditorial – Article de la revue Retraités Police n°172

Marc2

27 ET 28 MAI 2015

A NEUVY sur BARENGEON (Cher)

 30ème

ASSEMBLEE GÉNÉRALE

DE l’UNRP

 Le mot de notre Président

 

 Marc PALLUAUD,         

Président National de l'UNRP

C’est ma première AG, ès-qualités de président, elle se déroule disons à ma porte. Vous êtes dans ce domaine de la Grande Garenne les bienvenus et y serez accueillis vous, vos enfants, vos amis avec chaleur et humanité comme on sait le faire dans notre région. Le cadre est splendide. Mon prédécesseur écrivait en 2013 que la Présidence de I’UNRP, n’est pas un long fleuve tranquille, je peux en témoigner. Bien qu’entouré d’un bureau maintenant rodé, d’un conseil d’administration participatif et constructif, il n’est pas facile d’évoluer dans un contexte économique dégradé.

En effet, ce contexte économique n’est guère favorable aux revendications des salariés et des retraités, notre système économique libéral souffre de ses propres turpitudes. Finies les trente glorieuses, la mondialisation est passée par là et j’ai parfois honte de voir dans quelles conditions on fait travailler des ouvriers mais aussi des enfants sans protection dans des milieux pollués à l’autre bout du monde, pour produire à bas coût et engraisser des trusts.

La misère progresse chez nous, l’accès aux soins devient dans nos campagnes une problématique. Le désengagement de la SS oblige les complémentaires Santé à faire plus quand dans le même temps elles sont surtaxées avec la TSCA, les cotisations sont maintenant lourdes à supporter, plus d’un mois de salaire ou de pension annuellement, alors nombreux sont ceux qui réduisent la voilure, je ne nie pas que la médecine et ses progrès soient coûteux, que la durée de vie soit en augmentation, mais nous sommes au seuil de rupture.

La suppression de la demi-part fiscale pour les veuves ou veufs a eu un impact non négligeable sur les impôts par ailleurs alourdis par la fiscalisation de la majoration pour enfants. Je lisais récemment que le rapport FRAGONARD allait plus loin en suggérant le plafonnement ou la forfaitisation de cette majoration mais sans remettre en cause les situations acquises. Beaucoup en ce début d’année ont fait les frais du relèvement de leur CSG du fait de leur nouvelle imposition.

Malgré tout, les retraités que nous sommes ont une place non négligeable dans la vie économique du pays. Ils aident à la pérennité du milieu associatif de par leur culture de solidarité, d’engagement. Ils sont un lien social en venant en aide aux enfants ou petits-enfants parfois, malgré leurs moyens qui se restreignent chaque jour un peu plus. Nous n’avons pas à rougir de nos retraites méritées. Je suis plus inquiet pour les générations à venir avec l’individualisme ambiant.

A contrario, il n’est pas rare que vous me relatiez parfois des situations que les enfants ignorent, ou ne se soucient guère de la difficulté dans laquelle sont plongés les parents.

Alors que le monde des salariés est malmené, les organisations professionnelles, peut-être trop nombreuses, n’arrivent pas à avoir de stratégie commune y compris dans le monde des retraités. Cela ne contribue pas à faire évoluer nos conditions.

Avec la nouvelle équipe, nous avons essayé de mettre gracieusement à votre disposition diverses prestations : – avec la Fondation Jean Moulin du Ministère de l’Intérieur, nous avons conclu un engagement pour nous faire connaître réciproquement, cette fondation dispose de centres de vacances Hôtel à l’lle d’Oléron. Hôtel à st Lary, à Font-Romeu et à Aydat (63)

– avec la Fondation Louis Lépine nous pouvons agrémenter vos séjours parisiens.

– un partenariat a également été conclu avec le voyagiste FRAM ;

– l’adhésion à la FNAM vous offre la possibilité de séjourner ici quand vous voulez, n’oubliez pas de prendre un dépliant avant de partir et je ne doute pas que vous serez les ambassadeurs du site ;

– Retraite-Plus peut vous aider dans vos démarches pour trouver un établissement de séjour adapté pour faire face à la dépendance ;

– avec GTS Mondial-Assistance, ce sont des prestations de télé alarme à prix modique pour accompagner et assister les personnes seules ou handicapées.

Nous essayons autant que possible de faciliter la vie et les démarches de nos collègues. Nous sommes conscients que lorsque survient un malheur, il n’est pas toujours facile au survivant de faire face et ce d’autant plus qu’aujourd’hui, avec les centraux téléphoniques, pour joindre un interlocuteur, il faut triturer son combiné. Les organismes ne se mettent guère à la portée des personnes âgées.

C’est ensemble, collectivement que nous essayons d’améliorer le quotidien de nos collègues, par l’écoute. Personne n’a la science infuse, mais en réunissant les savoirs, les expériences, les compétences nous travaillons à la défense de vos intérêts individuels et collectifs, servant parfois d’intermédiaires.