Communiqué du 31 Mars 2020

Bonjour à tous,

J’espère que vous allez tous bien et que vous respectez le mieux possible le confinement qui est le meilleur moyen actuel pour se protéger de cette terrible pandémie.

La vague de personnes infectées se répand largement dans le Grand Est et la région francilienne en ce moment, avant d’attaquer d’autres régions, sans doute.

Il faut nous attendre à des mesures de confinement qui vont perdurer bien au-delà des prévisions initiales. Nous devons réorganiser notre vie, nos habitudes, nos priorités qui ne sont plus identiques à celles d’avant.

Les prises de décisions changeantes ou tardives du Gouvernement ne sont pas sources à rassurer la population qui redoute plus que tout, la contamination.

Nous devons avoir une pensée émue pour nos soignants et toutes celles et tous ceux qui constituent la deuxième ligne des combattants à l’effort de « guerre« … et ils sont si nombreux que pour n’en oublier aucun, je ne préfère pas faire une liste à la Prévert.

J’espère pouvoir vous annoncer de bonnes nouvelles à compter du mois de mai, plus probablement en juin, ce que nous attendons déjà dans la joie et l’allégresse.

Nos secrétaires Laurence et Jahéda vont bien. Cette dernière continue à télé travailler depuis son domicile. Les membres du BN restent en contact permanent. Nous continuons à collecter le courrier une fois la semaine et nous testons actuellement la mise en place gratuite de réunions par visioconférence de nos domiciles respectifs.

Pour ceux qui désiraient avoir des informations sur la possibilité de rejoindre la réserve civile statutaire pour se rendre utiles auprès de la population, nous avons eu une réponse de la Direction Générale de la Police Nationale par l’intermédiaire de Philippe CAPON, secrétaire général de l’UNSA-POLICE,  à qui nous avons posé la question : dans l’état, la réserve civile ne peut être utilisée car le fichier n’étant plus à jour, il faudrait que tout réserviste volontaire passe une visite médicale et fasse une séance de tir, indispensables dans les textes actuels.

Nous avons toutefois donné des pistes pour ceux qui voudraient rendre service dans notre association : prendre contact avec nos adhérents les plus fragiles. Sachez aussi que la CROIX ROUGE recherche des volontaires bénévoles.

Plus que jamais, prenez soin de vous et des autres, respectez le confinement et restons optimistes. Heureusement, il nous reste le téléphone, les canaux multimédias pour communiquer.

Dans ces temps difficiles, restons unis et solidaires.

Avec toute mon amitié. A la semaine prochaine.

Philippe MOUË

Président National UNRP