UNRP 62 – Section BETHUNE – Quel avenir pour les ex-Policiers – Art. pres. de l’Avenir de l’Artois du 26 février 2015

AG Bethunes 2015 article paru sur l'Avenir Artois.

L’assemblée générale a réuni les adhérents de l’association, autour de problèmes communs.

Inquiétude au sein de la section béthunoise de l’association des retraités et veuves de la police nationale (UNRP). Près de 200 adhérents sont toujours plus mobilisés et craignent pour leur avenir en cette année 2015. Le groupe s’est réuni en assemblée générale le 4 février, à l’espace culturel de Barlin, pour discuter de l’avenir.

Les débats étaient ciblés sur la situation sociale du moment : la réforme des retraites de 2003, la perte de pouvoir d’achat (en baisse continue malgré les affirmations contraires), les revalorisations constamment déficitaires, etc.

Sans oublier l’appel aux représentants des syndicats des actifs, à un soutien plus incisif des revendications des retraités, qu’ils seront eux-mêmes demain.

Dans son rapport moral, le président Jean-Paul Gringoire, a mis l’accent sur les valeurs d’aide, de soutien, de solidarité, «plus que jamais d’actualité ». Il a rappelé la bonne santé de la section forte de ses 422 adhérents dont 50 veuves.

Michel Gabet, trésorier national de l’UNRP, a ensuite pris la parole pour répondre aux nombreuses interrogations des retraités et expliquer ce qui est fait actuellement au niveau national.

Défendre les intérêts

L’UNRP de Béthune a pour mission de défendre les droits acquis durement par les fondateurs et les membres. L’association, qui n’est pas un syndicat, ni une amicale, oeuvre pour la défense des intérêts des retraités et de leurs veuves.

C’est dire la mobilisation des retraités, qui après la déception, passent au temps de la colère et de l’action. Les retraités, leurs veuves auront plus que jamais à coeur de se faire entendre, de faire respecter leurs droits, de retrouver leur statut afin de vivre décemment dans les années futures.

D’où l’intérêt du recrutement chez les jeunes retraités afin de ne pas rester isolé, et bénéficier des informations qui les touchent.

Pour partir dans la bonne humeur, malgré les craintes, le repas fut partagé.

PHILIPPE DUTKIEWICZ

 

Contact UNRP de Béthune :

Jean-Paul Gringroire

au 03 21 72 05 48  ou  03 21 62 44 36